Le nouveau dispositif Transco, lancé en début d’année, est en marche.
Pour nous en parler, Pauline GOY, chef de projet régional Transco, répond à nos questions.

En quoi consiste le dispositif Transitions collectives ?

Le dispositif Transitions collectives (ou Transco) est issu du Plan de Relance de l’Etat. Doté au niveau national d’une enveloppe de 500 millions d’euros, c’est un nouvel outil au service des politiques RH des entreprises. Il vise à accompagner les salariés dont l’emploi est fragilisé, en leur proposant de suivre une formation certifiante leur permettant de se reconvertir vers un métier porteur.
Transitions Pro prend en charge la rémunération du salarié en reconversion et le coût de sa formation pour une durée de 24 mois maximum. Les conditions de prise en charge dépendent de la taille de l’entreprise :

  • 100% pour les entreprises de moins de 300 salariés,
  • 75% pour les entreprises entre 300 et 1 000 salariés,
  • 40% pour les entreprises de plus de 1 000 salariés.

Qui peut en bénéficier ?

Toutes les entreprises peuvent mettre en place ce dispositif dès lors qu’un accord GEPP (Gestion des Emplois et des Parcours Professionnels) listant les emplois fragilisés a été signé. Ensuite, les salariés dont l’emploi est identifié comme fragilisé peuvent, s’ils le souhaitent, suivre une formation de reconversion vers un métier porteur sur leur bassin de vie.

Quelles sont les étapes pour faire une demande de Transitions collectives dans une entreprise ?

Pour faire une demande de Transco, il faut suivre les 5 étapes suivantes :
1) L’entreprise identifie et liste les emplois fragilisés au sein de sa structure,
2) Elle conclue un accord GEPP et le dépose sur la plateforme de téléprocédure du Ministère du Travail,
3) Elle dépose son dossier sur le site internet de Transitions Pro,
4) Elle enclenche les démarches d’informations auprès des salariés concernés,
5) Chaque salarié souhaitant se reconvertir déposera son dossier individuel sur le site internet de Transitions Pro.

Quel accompagnement pour les entreprises ?

Les entreprises peuvent bénéficier d’un appui RH via leur OPCO, qui les accompagnera dans leur projet, dans l’élaboration de leur accord GEPP et dans leurs démarches de dépôt de dossier Transco.

Quelle prise en charge pour les salariés ?

De la construction de leur projet à leur intégration dans une nouvelle entreprise, les salariés sont accompagnés par leur conseiller en évolution professionnelle (CEP).
Les salariés partant en formation continueront à percevoir leur salaire de la part de leur employeur et les coûts de formations seront pris en charge par Transitions Pro.

Quels sont les acteurs régionaux impliqués dans ce dispositif et quel est le rôle de Transitions Pro dans cette organisation ?

Transitions collectives rassemblent tous les acteurs de l’emploi et de la formation. La DREETS, les OPCO, les opérateurs CEP et Pôle emploi sont des partenaires opérationnels sur le dispositif. Nous pouvons aussi compter sur les plateformes territoriales afin d’accélérer le déploiement du dispositif en proximité et favoriser l’identification des entreprises qui recrutent et des besoins en compétences.

  • Les OPCO au service de l’identification et de l’accompagnement des entreprises,
  • Les opérateurs CEP dans leur rôle d’accompagnement individuel des projets professionnels,
  • Pôle emploi et les opérateurs CEP au service du retour à l’emploi à l’issue des formations financées,
  • Les plateformes territoriales pour l’identification des entreprises et la sécurisation des parcours professionnels au plus près des territoires.

Transitions Pro est l’opérateur de Transitions collectives, nous instruisons et finançons l’ensemble des dossiers liés à ce dispositif.

Ce dispositif s’inscrit dans le cadre du Plan de Relance.

Skip to toolbar