En 2020 à cause de la crise sanitaire, Nabil a dû recourir à l’activité partielle et contracter un prêt garanti par l’État pour garder ses salariés. En 2021, il veut à tout prix éviter un plan de sauvegarde de l’emploi (PSE) ou des licenciements économiques.

C’est là que Transitions collectives intervient. Ce nouveau dispositif permet d’accompagner les salariés de Nabil vers une reconversion anticipée et surtout dans un climat d’apaisement social.

 

 

Déployé en France depuis le 15 janvier 2021, ce nouveau dispositif de reconversion professionnelle propose aux entreprises en difficultés de permettre à leurs salariés dont l’emploi est menacé de se reconvertir dans un métier porteur et d’éviter le chômage.

Co-construit avec les partenaires sociaux et financé dans le cadre de France Relance, Transitions collective (TransCo) vise à favoriser la mobilité professionnelle, en particulier entre différents secteurs d’activité, et les reconversions à une échelle plus globale.

 

Dans le cadre du FNE-Formation, l’État s’engage à soutenir le dispositif en mobilisant 500 millions d’euros au cours des deux prochaines années.

TransITIONS CoLLECTIVES, en quoi ça consiste ?

Transitions collectives est une aide précieuse dans la mesure où il permet :

Comment l'État va pouvoir accompagner
l'entreprise de Nabil ?

Selon la taille de son entreprise, l’État prend en charge tout ou partie de la rémunération des salariés de Nabil en reconversion ainsi que coût de leur formation jusqu’à 24 mois. 

 

Le salarié garde son statut pendant la formation, Nabil continue de lui verser son salaire que Transitions Pro rembourse le mois suivant.

 

À l’issue de sa formation, le salarié de Nabil se réorientera dans une entreprise pour exercer un métier en lien avec son parcours de reconversion. 

 

S’il ne trouve pas d’emploi suite à sa formation, son salarié pourra réintégrer son poste de travail (ou un poste équivalent dans l’entreprise de Nabil).

 

Pour l’accompagner dans ses démarches, Nabil peut faire appel à son OPCO, notamment pour l’aider à identifier les emplois fragilisés dans son entreprise.  

 

Ses salariés, quant à eux, seront accompagnés par un Conseiller en Evolution Professionnelle (CEP). Celui-ci les informera sur le dispositif et les aidera dans la construction de leurs parcours de reconversion vers un métier porteur.

L'entreprise de Nabil est-elle éligible ?

Pour pouvoir bénéficier du dispositif, Nabil doit négocier un accord-type GEPP (Gestion des Emplois et des Parcours Professionnels) en privilégiant le dialogue social et en impliquant les instances représentatives du personnel de son entreprise.

Il peut encore une fois faire appel à son OPCO pour la négociation et l’identification des métiers fragilisés de son entreprise.

LES 3 ÉTAPES POUR METTRE EN PLACE TRANSitions collectives

Created with sketchtool.

À quoi sert l'OPCO ?

Votre OPCO (ou OPérateur de Compétences, qui a succédé au 1er avril 2019 à l’OPCA) vous accompagne gratuitement tout au long de la mise en place du dispositif, notamment dans l’identification des emplois fragilisés.

Created with sketchtool.

Qu’est-ce qu’un emploi fragilisé ?

Il s’agit des emplois menacés par
la crise sanitaire et économique actuelle, ou par la mutation du marché du travail. Ils s’opposent aux métiers « porteurs » qui sont soit des métiers émergents issus de nouvelles activités professionnelles en plein essor, soit des métiers en tension dans des secteurs d’activité qui, traditionnellement, peinent à recruter.

Created with sketchtool.

C’est quoi une GEPP ?

La Gestion des Emplois et des Parcours Professionnels est une démarche participative impliquant l’ensemble des salariés et l’engagement de la direction. Une GEPP se conclut par un accord-type approuvé par l’ensemble des parties prenantes.