Salariée depuis 6 ans, l’emploi de Sophia est fragilisé : son entreprise connaît des difficultés financières à cause de la crise sanitaire et économique actuelle. Pour éviter un Plan de Sauvegarde de l’Emploi ou des licenciements économiques, sa direction a mis en place le nouveau dispositif Transitions collectives.

Si elle le souhaite, Sophia peut être formée à un métier porteur dans sa région.

 

Transitions collectives est un nouveau dispositif de reconversion professionnelle.

Déployé en France depuis le 15 janvier 2021, il propose aux entreprises en difficultés, en raison de la crise sanitaire ou de la mutation du marché du travail, de permettre à leurs salariés dont l’emploi est fragilisé de se reconvertir dans un métier qui recrute près de chez eux et d’éviter le chômage.

POURQUOI Se reconvertir avec Transitions collectives quand on est salarié

 

Avec Transitions collectives, Sophia met toutes les chances de son côté pour réussir sa reconversion professionnelle !

 

Comment bénéficier de Transitions collectives ?

Transitions collectives est un dispositif à destination des salariés du privé en contrat CDI, CDD ou intérimaire.

Pour que Sophia bénéficie du dispositif, son employeur doit faire partie des entreprises ayant été identifiées officiellement comme disposant de métiers fragilisés. Pour savoir si son emploi est concerné, il lui suffit de demander l’information auprès du responsable des ressources humaines de l’entreprise.

Mais qui est concerné ?

Comment faire sa demande de Transitions collectives ?

 

Pour lancer la procédure de reconversion professionnelle via le dispositif Transitions collectives, l’implication de plusieurs acteurs est nécessaire : son employeur, un Conseiller en Évolution Professionnelle (CEP), un organisme de formation et Transitions Pro Auvergne Rhône-Alpes.

Après avoir été informée par son entreprise que son poste faisait partie des emplois fragilisés, Sophia est conviée à une réunion d’information collective en présence du CEP (Conseiller en Évolution Professionnelle) et/ou de Transitions Pro Auvergne Rhône-Alpes.

 

Sophia peut bénéficier d’une reconversion !

Elle fait donc une demande de Transitions collectives en suivant les étapes ci-dessous :

Et si Sophia ne veut pas se reconvertir dans un métier porteur ?

Rien ne l’empêche de se reconvertir dans un autre métier et dans les mêmes conditions (accompagnement CEP, financement de la formation hors CPF, salaire maintenu…) à travers le dispositif Projet de Transition Professionnelle (PTP).

De la même façon, son emploi n’a pas besoin de faire partie de la liste des emplois fragilisés au sein de son entreprise pour faire une demande de PTP.