Nicolas, parce qu’il n’a pas de diplôme d’études supérieures, a commencé à travailler “au bas de l’échelle”. Peu à peu, il a réussi à gravir les échelons jusqu’à devenir responsable informatique !
 

Aujourd’hui, Nicolas veut changer d’entreprise et évoluer professionnellement.

Afin de valoriser son parcours professionnel, il suit une Validation des Acquis de l’Expérience (VAE) afin de faire reconnaître son expérience  par un diplôme.

LA VAE, C'EST QUOI EXACTEMENT ?

La VAE permet d’obtenir un diplôme qui correspond à l’expérience que Nicolas a acquise pendant toutes ses années de travail sans être obligé de passer par une formation.

La VAE se déroule uniquement hors temps de travail donc sans prise en charge de salaire.

De façon générale, elle est très utile lorsqu’un salarié, comme Nicolas, a acquis des compétences dans le cadre de son travail.

Ce dispositif permet d’obtenir une certification d’un niveau supérieur au niveau initial, mais aussi :

NICOLAS PEUT-IL FAIRE UNE VAE ?

La  VAE est accessible à Nicolas, comme à tous salariés du secteur privé, quel que soit son contrat de travail (CDI, CDD, intermittents, intérimaires).

De plus, ce dispositif s’adresse à toute personne, quel que soit son âge, sa nationalité, son statut et son niveau de formation, justifiant d’au minimum de 12 mois d’expérience en rapport direct avec la certification visée.

Attention, la certification visée doit être inscrite au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP). Elle peut être un diplôme, un titre ou un certificat de qualification professionnelle.

QUELS SONT LES 3 CRITÈRES D'OBTENTION D'UNE VAE ?

Nicolas obtiendra sa certification totalement, partiellement ou pas du tout.

NICOLAS SE LANCE DANS UNE VAE !
QUELLES DÉMARCHES DOIT-IL SUIVRE ?

Comment sa VAE est-elle financée ?

Jusqu’au 30 juin 2021, Transitions Pro Auvergne-Rhône-Alpes est habilité par l’État pour financer la démarche de Nicolas.
Il s’agit d’un financement forfaitaire des trois étapes de validation (recevabilité, accompagnement et examen auprès du jury) à hauteur de 2000 € TTC.